Asexuel: peut-on s'aimer sans jamais faire l'amour?

De plus en plus de personnes affichent leur asexualité, revendiquant leur désintérêt pour les activités charnelles. Comment expliquer que pour certains l'amour se dissocie du désir ou de l'attirance?

Sur les forums qui leur sont dédiés, ils se surnomment les "A", comme asexuels. Et ils l'assurent, le sexe, tout bonnement, ne les intéresse pas. Ils ne supportent pas d'être perçus comme malades, frustrés ou en attente "de la bonne personne". "Etre asexuel signifie ne pas ressentir le besoin ou l'envie d'avoir des relations sexuelles avec les autres. Un asexuel ne voit donc pas l'intérêt d'avoir des rapports sexuels et pourra passer sa vie entière sans relations sexuelles sans en souffrir", décrit ainsi le site "Asexuality.org", qui fait référence chez les "A". Et de souligner la différence avec l'abstinence: "les abstinents se privent de sexe, alors que les asexuels n'en ressentent pas le besoin." 

"Ni dégout ni peur particulière mais de l'indifférence"

L'asexualité serait donc une "orientation sexuelle". "D'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais ressenti cette excitation dont mes amies me parlaient lorsque nous étions étudiantes et qu'elles faisaient leur apprentissage amoureux", raconte Cathy, 41 ans. "Je n'éprouvais ni dégoût ni peur particulière, simplement une vraie distance, comme si je n'avais pas été programmée pour ça, de la même façon que j'ai toujours manifesté un intéret très limité pour les aliments sucrés, sans pouvoir me l'expliquer"

  Lire la suite

Article paru dans lexpress.fr

Identités sexuelles: qu'est-ce qu'être pansexuel, skoliosexuel et autres orientations méconnues

SEXUALITÉ - Miley Cyrus a fait les gros titres cet été quand elle a révélé sa pansexualité, faisant découvrir à de nombreuses personnes un terme qu’elles avaient peut-être déjà entendu sans vraiment le comprendre.

Mais la pansexualité n’est que l’une des nombreuses identités sexuelles et sentimentales, dont l’hétérosexualité, l’homosexualité et la bisexualité sont les plus connues. D’ailleurs, certaines personnes ne savent peut-être même pas qu’il existe des orientations sentimentales. Selon Asexuality.org, l’attirance sentimentale "est une réponse affective fréquente qui génère un désir de relation sentimentale avec la personne en question". Le site remarque que "beaucoup d’asexuels ressentent une attirance sentimentale même s’ils ne sont pas attirés sexuellement" et que, bien que les orientations sentimentales et sexuelles "concordent" souvent, "il est courant de voir différentes combinaisons d’orientation sentimentale et sexuelle" chez les asexuels.

"Beaucoup de gens se sentent perdus avant de trouver une communauté ou une étiquette derrière laquelle se réfugier", analyse Michael, un membre du réseau Asexual Visibility & Education Network (AVEN), dont le but est d’informer les gens sur la sexualité et les identités pouvant être regroupées sous le terme d’asexualité. Lire la suite

Article paru sur  huffingtonpost.fr

Comment vivre l'asexualité

Les asexuels, sont des gens qui ne ressentent aucune attirance sexuelle envers aucune personne d’aucun genre (bien que le concept soit très large et parfois assez flou). Si vous vous êtes découvert asexuel et que vous avez besoin de conseils ou que vous êtes aimé(e) d’un asexuel, lisez l’article suivant.

 

1

Soyez vous-même. Si vous n’êtes pas naturellement asexuel, vous ne pouvez pas le devenir. Si vous êtes naturellement asexuel, vous ne pouvez pas changer ça non plus. Vous ne devriez pas, peu importe les pressions autour de vous, tenter d’être autre chose que ce que vous êtes réellement. Vous pouvez faire semblant d’être différent pendant un temps, mais au final votre identité vous rattrapera. Rien dans votre sexualité n’est mal et ce peu importe vos préférences. Soyez vous-même, vous êtes très bien comme ça.

Lire la suite 

 

Article paru sur wikihow

"Jamais envie de faire l'amour"

Témoignage: 

"Les personnes asexuelles ne se sentent pas sexuellement attirées par autrui. Elles peuvent être excitées, mais elles n'ont pas envie de faire l'amour. Il existe différents types d'asexualités: certaines personnes asexuelles ont même une forte libido. Bien sûr, elles peuvent aussi tout à fait faire l'amour et se masturber. Mais ce n'est pas pour le plaisir sexuel en lui-même, c'est uniquement dans le but de se détendre et se déstresser. Certaines personnes asexuelles ne ressentent pas non plus de sentiments amoureux, mais ce n'est pas mon cas! Cela veut dire que je peux être amoureuse, que j'aime bien le romantisme, les câlins et les baisers. Il n'y a que le sexe qui ne me fait ni chaud ni froid.

Les garçons? Pas intéressée!

Pendant mon adolescence, je m'étais déjà rendu compte que je n'étais pas comme les autres filles de mon âge. Les garçons ne m'intéressaient pas du tout. Ça ne me disait rien de parler avec eux ou de traîner à leurs côtés. Je disais tout le temps que je n'avais pas le temps pour ça. J'avais assez d'autres occupations. Quelque part, je me sentais bizarre, mais je me disais que j'étais juste une retardataire et que les sentiments pour les garçons viendraient avec le temps. À 18 ans, j'ai rencontré un garçon au cours de badminton. C'était un chouette mec, et j'ai fini par tomber amoureuse de lui. Tout se passait très bien, mais on ne faisait que s'embrasser. Je n'avais jamais envie de lui. Après six mois, on a fait l'amour pour la première fois. C'était effrayant. Je voulais que ça se termine vite et j'ai même eu une crise de panique. 

Lire la suite

Article: Barbara Wesoly - flair.be

 

Une vie sans sexe

Asexualité:

Depuis toute petite, Kiana s’est toujours sentie un peu différente. À 11 ans, lorsque la plupart des petites filles rêvaient de jouer à la maman et de rencontrer le prince charmant, Kiana savait déjà que ce n’était pas pour elle.

Kiana a grandi en essayant d’éviter de penser à son manque d’attirance sexuelle envers les autres. Au secondaire, elle s’est mise en couple avec un garçon homosexuel, puis elle a eu deux autres relations de couple avec des hommes. Mais sans attirance sexuelle pour eux, c’était un peu compliqué.

« Je ne voulais jamais avoir de sexe, et quand j’en avais, je sentais que c’était mécanique et je n’avais pas envie de le faire, mais je me disais : “Tu devrais avoir envie! C’est ton partenaire!” » - Kiana Jaymes

Comme de nombreuses personnes au Canada, Kiana est asexuelle. Cela veut dire qu’elle n’éprouve pas de désir sexuel pour quiconque.

Lire la suite

Publication: 

Plus d'articles...

Booking.com

David LIss parfums

Sacs de voyage en cuir Elenco.

One.com, votre hébergeur au meilleur prix

Social Vibes